Défilé du 1er mai: Matthias Fekl dénonce des violences dues à des "casseurs"

Le ministre de l'Intérieur est revenu sur l'agression subie par six policiers lors du défilé du 1er mai à Paris. 

Six policiers ont été blessés lundi, dont "deux très grièvement", au cours de heurts survenus en marge de la manifestation parisienne du 1er mai, a indiqué le ministre de l'Intérieur, qui a dénoncé des "centaines de casseurs professionnels". "En marge des manifestations du 1er mai à Paris sont intervenues des violences très graves par plusieurs centaines de casseurs professionnels venus dans un seul but: attaquer les forces de l'ordre, casser du policier, commettre des dégradations", a déclaré Matthias Fekl.

Matthias Fekl fustige des "professionnels de l'agitation"  

Il s'exprimait lors d'un point presse après le défilé organisé par une intersyndicale CGT-FO-FSU-Solidaires entre la place de la République et la place de la Nation. A plusieurs reprises, des individus masqués ont lancé des projectiles et des cocktails Molotov contre les forces de l'ordre, qui ont fait usage de grenades lacrymogènes. Les "professionnels de l'agitation, de la casse, de la violence" qui ont perturbé la manifestation étaient "venus pour blesser et pour tuer des policiers", a insisté Matthias Fekl, dénonçant "avec la plus grande force et la plus grande fermeté ces violences inacceptables".
    
"Grâce au professionnalisme et au sang-froid exceptionnel des forces de l'ordre, ils ont pu être encerclés et leurs violences maîtrisées", a poursuivi le ministre. "Malgré cela, nous déplorons parmi les forces de...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages