Défilé du 14 juillet : dans les coulisses d’un avion de surveillance nouvelle génération

·1 min de lecture

C'est un avion à hélices à peine plus grand qu'un jet privé. Dès l'année prochaine, l’ALSR mènera des missions de surveillance et de reconnaissance pour l'armée française. Le nouveau venu de l’armée de l’air sera présenté lors du défilé du 14 juillet, en l’air, auprès de la patrouille de France. Europe 1 a embarqué à bord de ce nouvel avion pendant les répétitions au-dessus d’Orléans.

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

L’avion espion est spécialement conçu pour se faufiler et tout repérer. "À l'arrière, il y a les yeux. Une caméra qui nous permet de regarder ce qui se passe au sol. Et devant, ce sont les oreilles, on va pouvoir capter les ondes qui sont autour de nous", détaille la lieutenant Aurélie. Ces mesures permettent alors de "donner une idée de l'environnement électromagnétique donc de connaître les différentes menaces dans la zone".

Un défilé calculé à la seconde près

"On va prendre place et se préparer pour le décollage", indique la lieutenant Aurélie. À travers le hublot, les bords de Loire et des champs s'étendent à perte de vue. Mais tout près de l’ASLR, dans le ciel se trouve également un Falcon et deux Airbus A400M. Le défilé du 14 juillet est calibré à la seconde près. "La patrouille de France passe à 12h02 et nous, à 12h09 et 30 secondes", lancent les commandants de bord, Guillaume et Aurélie.

>> Retrouvez tous les journaux de la rédaction d'Europe 1 en replay et en podcast ici

Pour Guillaume, "le plus gros danger, c'est d...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles