Déficit public, dette… la France bon ou mauvais élève de la zone euro ?

·1 min de lecture

Fortement creusés par les plans de soutien pendant la pandémie, les déficits et les dettes publics en Europe reviennent progressivement sous le feu des projecteurs, la France n'étant pas trop mal placée face à ses voisins. La France, plus proche du Sud que du Nord de l'Europe... Fin 2021, la dette publique française pourrait culminer à 117,4% du produit intérieur brut (PIB), d'après les prévisions de printemps de la Commission européenne, ou à 116%, selon une projection plus récente du gouvernement. En Espagne, elle atteindrait 119,6%, en Italie 159,8%, et au Portugal 127,2%, d'après Bruxelles.

Plus au Nord, le Danemark afficherait un ratio de dette publique sur PIB de 40,2% et les Pays-Bas de 58%. L'Autriche, elle, serait à 87,2%. Ces trois pays font partie du club des "frugaux", partisans d'une gestion stricte des finances publiques. L'Allemagne, de son côté, serait à 73,1%, soit plus de 13 points supplémentaires par rapport à 2019, fruit d'une dépense accrue pendant la crise. Ces quatre Etats pourraient atteindre ou passer sous les 3% de déficit dès l'année prochaine, pendant que la France serait à 4,7%, l'Italie à 5,8%, l'Espagne à 5,2% et le Portugal à 3,4%.

>> A lire aussi - Le gouvernement prévoit une dette et un déficit publics plus bas que prévu

Mais pas d'inquiétude à l'horizon. "La comparaison ne veut pas dire grand-chose", tempère Gregory Clayes, économiste à l'institut Bruegel. D'abord car les Etats ont été très diversement frappés par la pandémie, l'industrie des (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Annulation du contrat du siècle pour nos sous-marins : l’Australie va passer à la caisse
Covid-19 : bilan plus lourd que la grippe espagnole de 1918 aux Etats-Unis !
Train : la ligne de fret Rungis-Perpignan va rouvrir
Etats-Unis : comment des chèvres permettent à Trump de payer moins d'impôts
Nord : pluie de PV à un mariage

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles