Publicité

Déficit public, élections européennes: Emmanuel Macron consulte ses ministres et sa majorité

Le chef de l'État a réuni mercredi soir à l'Élysée plusieurs ministres et cadres de la majorité pour parler finances publiques et élections européennes, à moins de trois mois du scrutin, alors que l'alliance Renaissance-Horizons-Modem reste distancée de plus de dix points par celle du RN. Deux sujets de crise qui agitent dans les rangs de la majorité. Et tandis que les chiffres s'annoncent mauvais, le chef de l'État a enchaîné les réunions jusque tard dans la nuit.

Une soirée en deux temps et une mobilisation maximale au sommet de l'État. Autour de la table notamment, Bruno Le Maire, Gérald Darmanin, Catherine Vautrin ministre du Travail, de la Santé et des Solidarités, Thomas Cazenave, ministre des Comptes publics. Une cellule de crise pour aborder la situation financière, calamiteuse du pays et le contexte politique, périlleux.

Il s'agit évidemment des élections européennes et de la stratégie de la majorité visant à attaquer le RN. Méthode qui n’a pas porté ses fruits, selon le chef de l'État. Il a également réclamé une meilleure défense du bilan de ses eurodéputés avant de faire des propositions sur le programme au mois d'avril.

Déficit public

Emmanuel Macron a joué les directeurs de campagne, appelant ses troupes à moins de commentaires et à plus de mobilisation en vue des européennes. Car il le sait : du score de la majorité le 9 juin prochain dépendra aussi la capacité politique de l’exécutif à faire accepter ses décisions budgétaires.


Lire la suite sur RFI