Déficit, demandeurs d'emplois : faut-il s'inquiéter des prévisions de l'Unédic ?

·1 min de lecture

L'Unédic, chargée du régime de l'assurance-chômage, a révélé mercredi ses prévisions pour l'année 2020, marquée par la crise sanitaire du Covid-19. Elle prévoit l'indemnisation de 420.000 demandeurs d'emploi supplémentaires fin 2020, en raison de la destruction de 670.000 emplois salariés. L'organisme devrait également faire face à un déficit inédit de 18,7 milliards d'euros, contre près de 9 milliards l'année précédente.

Des chiffres inquiétants, même s'ils sont plus optimistes que les premiers révélés qui prévoyaient la destruction de 900.000 emplois salariés. Economiste à l'Institut Montaigne et spécialiste du marché du travail, Bertrand Martinot décrypte ces prévisions sur Europe 1. 

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation jeudi 22 octobre

670.000 emplois salariés détruits

Ce chiffre est une prévision, rappelle Bertrand Martinot, d'ailleurs plus optimiste que celle de l'Insee. "L'Insee est déjà plus pessimiste sur l'année 2020, puisqu'elle est déjà à 728.000 destructions d'emplois car l'Insee, après un fort rebond de l'emploi au troisième trimestre, anticipe une nouvelle dégradation de l'emploi à la fin de l'année, au quatrième trimestre 2020", explique-t-il. 

>>Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

L'impact de la réforme de l'assurance-chômage 

Pour une compréhension globale des chiffres, il convient de rappeler que tous les demandeurs d'emplois ne sont pas indemnisés par l'assurance-chômage. "C'est à peu près moins de la m...


Lire la suite sur Europe1