La Défense : une maquette 3D pour les futurs constructeurs

Florence Hubin

Elle permettra d’avoir une vue globale du quartier et montrera aussi bien les réseaux, les reflets sur les vitres, la vitesse du vent etc. Objectif, fournir le plus d’informations précises possible.


Visualiser la vitesse des vents au pied des tours, l’ensoleillement des façades, les voies souterraines et les canalisations d’eau qui circulent dans le tréfonds du quartier d’affaires… Depuis des mois, une équipe élabore une maquette interactive en 3D de La Défense destinée aux aménageurs, exploitants mais aussi aux investisseurs qui pourront intégrer ces milliers de données à leur projet futur.

Une première vidéo de cette maquette numérique a été présentée en avant-première ce jeudi au Simi, salon professionnel de l’immobilier qui se tient jusqu’à ce vendredi soir à la porte Maillot. De plus en plus utilisé pour les bâtiments, cet outil de modélisation ou BIM (Building Information Modeling) est ainsi pour la première fois élaboré à l’échelle d’un quartier.

Comment ? « Quatre personnes, deux de l’Epadesa (l’établissement public d’aménagement de La Défense) et deux du Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB, établissement public) travaillent en équipe projet, explique Samuel Deom, responsable du service des géomètres de l’Epadesa. Nous faisons appel aux compétences des intervenants sur le quartier - les exploitants, les chantiers en cours… » Un budget de 800 000 € sur quatre ans est consacré à cette innovation. L’Epadesa a obtenu environ 600 000 € de l’Etat dans le cadre du programme d’investissement d’avenir (PIA).


Epadesa

Pour qui ? « L’idée est de partager toutes ces données et de les mettre à disposition des investisseurs afin qu’ils puissent en tenir compte dans leurs projets », explique Marie-Célie Guillaume, directrice générale de l’établissement public de gestion de La Défense. « La division en volume est née sur le site de La Défense en 1962, rappelle Jean-François Dalbin, président de l’Ordre des Géomètres Experts. Cette définition juridique sera (...) Lire la suite sur LeParisien.fr

Asnières : faux policiers, vrais truands
Hauts-de-Seine : une femme de 19 ans violée sur la coulée verte à Châtenay
Voilà à quoi ressemblera le futur parc Freudenstadt à Courbevoie
Puteaux : la ville rend hommage à Johnny
Gennevilliers : nuisances de chantier ou déménagement, les habitants vont choisir

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages