Défense : la France et la Norvège intègrent "le club des 2%" à l’OTAN

·1 min de lecture

La France, la Norvège et la Slovaquie ne rechignent pas à la dépense, en matière de défense. Ces trois pays européens ont rejoint l'an dernier le club des membres de l'Otan consacrant au moins 2% de leur PIB à leurs dépenses de défense, rapporte l'Alliance. "Le club des 2%", comme l'a surnommé l'ancien président américain Donald Trump comptait onze membres en 2020, précise le rapport présenté par le secrétaire général de l'Alliance Jens Stoltenberg. Il faut dire que certains alliés ont dépassé les 2% en raison de l'impact de la crise du COVID-19 sur le PIB, a-t-il reconnu.

La première économie de l'UE, l'Allemagne, reste hors du club avec seulement 1,56% de son PIB consacré à ses dépenses de défense en 2020. Tous les alliés se sont engagés à porter leurs dépenses de défense à 2% de leur PIB d'ici à 2024. Les onze membres du "club des 2%" sont les Etats-Unis (3,73%), la Grèce (2,68%), l'Estonie (2,33%), le Royaume-Uni (2,32%), la Pologne (2,31%), la Lettonie (2,27%), la Lituanie (2,13%), la Roumanie (2,07%), la France (2,04%), la Norvège et la Slovaquie (2%), précise le rapport. La Bulgarie, membre en 2019, en est sortie en 2020 avec une chute de ses dépenses de défense de 3,3% à 1,6% de son PIB.

>> A lire aussi - "Il faut se libérer de l'emprise américaine et se rapprocher de Moscou"

La Belgique (1,07%) et le Luxembourg (0,57%) sont en queue du peloton. Les dirigeants de ces deux pays contestent ce calcul. "Voir l'engagement d'un pays uniquement sur sa contribution financière, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Etats-Unis et Japon mettent en garde la Chine contre toute tentative de "coercition" et de "déstabilisation" en Asie
A quoi va ressembler la nouvelle carte d'identité
La Chine profitera du plan de relance Joe Biden, mais aussi la France
Accusée d’inaction face au réchauffement climatique, la Belgique traînée en justice par 60.000 citoyens
Ouïghours, Hong Kong… la Chine menace l’UE de "confrontation" !