Publicité

Défaut de paiement : le congrès des États-Unis se rapproche d’un accord

Le spectre d’un défaut de paiement est-il en train de se dissiper aux États-Unis ? C’est en tout cas l’ambition des autorités américaines. Selon une information de la BBC publiée ce vendredi, la Maison Blanche et l’opposition républicaine au Congrès espèrent trouver un accord ce week-end pour relever le plafond de la dette, actuellement fixé à 13 000 milliards de dollars.

Selon Kevin Mc Carthy, le chef des Républicains à la Chambre des représentants, les deux parties ont « fait des progrès » dans leurs négociations, qui se sont poursuivies tardivement dans la nuit de jeudi à vendredi. La veille, le président des États-Unis Joe Biden affirmait lui aussi se rapprocher d’un accord, déclarant que « le défaut de paiement de notre dette nationale n’est pas une option ». En fin d’après-midi ce vendredi, le Président s’est dit « optimiste ». « On est très proches », a-t-il ajouté.

Coupes budgétaires pour les Républicains, augmentations d’impôts pour les Démocrates

Mais pour parvenir à un accord sur la dette, l’administration Biden devra faire des concessions. Les opposants républicains réclament en effet des réductions drastiques de dépenses publiques dans le budget fédéral. Celles-ci devraient être actées par la Maison Blanche, mais ne concerneront pas les soldes versées aux soldats, ni les pensions des anciens combattants. Néanmoins, des points de crispation demeurent entre les deux parties. Les Républicains réclament des coupes budgétaires dans l’éducation et les programmes ...


Lire la suite sur LeJDD