Défaillance de Soyouz : l'enquête doit se terminer "d'ici le 12 décembre" sinon l'ISS "pourrait ne plus être habitée"

franceinfo
Frédéric Castel, journaliste spécialisé en astronautique, estime sur franceinfo que ce genre d'incident est rarissime.

La Russie a ouvert une enquête pénale pour découvrir les raisons de l'échec jeudi 11 octobre du lancement d'une fusée Soyouz qui devait rejoindre la Station spatiale internationale (ISS) avec deux spationautes à bord. "Il faut que l'enquête se termine d'ici le 12 décembre car il y a un prochain équipage qui devrait prendre la suite", a expliqué jeudi soir sur franceinfo Frédéric Castel, journaliste spécialisé en astronautique. Selon lui, si les Russes, "n'arrivent pas à terminer l'enquête, il y aura un problème réel de la station qui pourrait ne plus être habitée à un moment donné".

Le journaliste souligne également que la défaillance a été bien gérée. "Tout s'est extrêmement bien déroulé à un moment extrêmement dangereux", précise-t-il. "Cela montre la robustesse du système russe".


franceinfo : Ce genre d'incident est-il rare ?

Frédéric Castel : C'est rarissime, parce que dans l'histoire de plus d'un demi-siècle des lanceurs russes, particulièrement des lanceurs Soyouz, ce n'est que la troisième fois qu'il y a un problème au niveau d'un lancement habité. Le Soyouz a été lancé plus de 1 700 fois avec très peu d'accidents et de de défaillances.

Qu'est-ce qui a pu se passer ?

Ce qui est sûr c'est que c'est arrivé à deux minutes, au moment de la séparation avec le deuxième étage. C'est un moment très critique. Là, au lieu d'avoir (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi