Décryptage. “Hold-up” : mécaniques du documentaire qui dénonce une “manipulation mondiale” du Covid-19

RTBF (Bruxelles)
·1 min de lecture

Pandémie, 5G, cryptomonnaies, Bill Gates : en un peu moins de trois heures, le film Hold-up, qui connaît une large diffusion sur les réseaux sociaux, présente la crise du Covid-19 comme un grand complot. Au-delà des contre-vérités et des raccourcis du film, la RTBF s’est penchée sur les ressorts qui en font l’efficacité.

Financé et diffusé sur les réseaux sociaux, le documentaire Hold-up connaît ces jours-ci un important retentissement. Pendant près de trois heures, il prétend démontrer une “manipulation mondiale” : celle d’une pandémie fabriquée de toutes pièces par les grands de ce monde pour aboutir à un contrôle total de l’humanité.

En partant des incohérences et des conséquences supposées des mesures sanitaires, il présente peu à peu la théorie d’un grand complot dans lequel tout s’expliquerait par un large plan secret qui relie tout : de la “création” de la pandémie à la 5G, en passant par les cryptomonnaies, les détenteurs des médias, l’industrie pharmaceutique et les grandes fortunes, comme Bill Gates.

Comme l’observe la RTBF, les auteurs du documentaire, Pierre Barnérias et Christophe Cossé, ont tous deux travaillé pour la télévision et sont rompus à ses codes formels. Résultat :

Interviews sur fond noir, musique qui respecte les lois du genre, ralentis à certains moments clés du discours, documents et images d’archives mis en évidence.”

Quant aux intervenants, nombre d’entre eux “ont un point commun : leur crédibilité a été mise en doute à un moment ou un autre ces derniers mois. Dans le film, leur discours mélange du vrai, du faux et des éléments sur lesquels la communauté scientifique n’a pas encore de certitudes.”

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :