Publicité

Avec la décrue, le Pas-de-Calais fait un premier bilan des inondations

Après une accalmie de 48 heures et une décrue bien avancée, des habitants du Pas-de-Calais sont toujours dans l'"appréhension" samedi. (Aurelien Morissard)
Après une accalmie de 48 heures et une décrue bien avancée, des habitants du Pas-de-Calais sont toujours dans l'"appréhension" samedi. (Aurelien Morissard)

La décrue se poursuivant malgré des pluies fines persistantes, le Pas-de-Calais commence à se pencher sur la reconstruction, pour laquelle le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a promis le déblocage rapide d'une "enveloppe spécifique".

"Il y aura une enveloppe spécifique" pour les communes du Pas-de-Calais et du Nord voisin touchées par les inondations de ces deux dernières semaines, a promis M. Darmanin, lors d'un déplacement à Audruicq, près de Calais.

Il a confié au préfet du Pas-de-Calais la mission de "chiffrer le coût de toutes les destructions" afin d'évaluer le montant de cette enveloppe, qui sera "dégagée, je pense, la semaine prochaine par le gouvernement", a-t-il ajouté.

Les dégâts s'annoncent importants: aux côtés de M. Darmanin, le préfet Jacques Billant a énuméré "6.000 habitations impactées par les eaux, 160 commerces, 130 entreprises, 53 exploitations agricoles".

Le président de la République, Emmanuel Macron, avait annoncé mardi lors d'un déplacement dans le département un "fonds de soutien" de 50 millions d'euros. "C'est une première marche mais ce n'est pas la marche définitive", a précisé samedi Gérald Darmanin.

"Il y a sans doute des dizaines de millions d'euros de travaux, pour les voiries départementales, pour les écoles, pour des mairies, pour des services publics", a-t-il estimé après une rencontre avec des élus.

M. Darmanin a également assuré qu'une deuxième réunion de catastrophe naturelle aurait lieu la semaine prochaine, "et une troisième s'il le faut". Un total de 181 communes dans le Pas-de-Calais et de 24 dans le Nord ont déjà été reconnues mercredi en état de catastrophe naturelle.

- Légère pluie -

Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, sera lundi dans l'Audomarois, "notamment pour régler le sujet important" des assureurs, a en outre annoncé M. Darmanin.

"A situation exceptionnelle, il faut des mesures exceptionnelles", lui a répondu le président de la région Hauts-de-France, Xavier Bertrand, réclamant le versement d'avances sur frais par les assureurs dans les huit jours et que "des experts viennent de toute la France pour éviter les retards".

Sur les 30 jours entre le 18 octobre et le 16 novembre, la France a enregistré un cumul moyen record de 237,3 mm: "à l'échelle de la France, jamais de telles quantités de pluies n'avaient été mesurées" sur cette durée, indique Météo-France samedi.

A la faveur d'une accalmie depuis jeudi, l'eau a reculé dans nombre de communes du département.

Il pleut légèrement sur le Calaisis depuis samedi matin, et ces pluies "pourraient ralentir cette décrue, voire faire modérément remonter les niveaux", prévient Vigicrues samedi.

Mais la préfecture du Pas-de-Calais ne s'attend pas à "un impact significatif sur la dynamique de décrue engagée". Les précipitations du week-end ne devraient rien avoir de comparable avec ce qu'a connu le Pas-de-Calais ces dernières semaines, puisque le département est en vigilance verte pluie pour samedi comme pour dimanche, selon le dernier bulletin de Météo-France.

- "On croise les doigts" -

"On croise les doigts", dit à l'AFP Gwenaëlle Loire, la maire de Saint-Léonard, commune de 3.000 habitants proche de Boulogne-sur-Mer. Parmi les habitants, il reste un sentiment d'"appréhension": Ils ont peur, peur que ça recommence", ajoute-t-elle.

"Les gens sont au nettoyage, les experts commencent à passer, et la vie reprend le dessus", se réjouit-elle néanmoins.

Les signes d'amélioration se succèdent: la quasi-totalité des établissements scolaires fermés en début de semaine ont pu rouvrir progressivement jeudi et vendredi, et la région a annoncé vendredi une "reprise totale des transports scolaires et interurbains à partir de samedi", "sous réserve de la praticabilité des routes".

Le bilan humain est de cinq blessés légers, dont un pompier qui s'est blessé en chutant vendredi à Etaples.

Entre le 16 octobre et le 14 novembre, le Pas-de-Calais a enregistré un cumul de précipitations de 295 mm, ce qui en fait l'épisode de 30 jours le plus pluvieux dans le département depuis le début des mesures par Météo-France en 1958.

kau/cnp/pta