Trop d'écran, faible activité physique : la santé de deux tiers des ados jugée à risque

·1 min de lecture

Alerte danger sur la santé des adolescents français. Selon un avis récent de l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses), ces derniers restent trop longtemps devant leurs écrans et font trop peu d'activité physique, d'où un risque pour leur santé. Ainsi, deux tiers des 11-17 ans sont concernés car ils passent plus de deux heures devant les écrans et font moins d'une heure d'activité physique par jour, des seuils de danger. Parmi ces risques figurent le surpoids et l'obésité, des risques cardiovasculaires ou de diabète, mais aussi un sommeil de moindre qualité, énumère l'Anses.

>> Retrouvez tous les journaux de la rédaction d'Europe 1 en replay et en podcast ici

Une évaluation préoccupante

C'est la première fois que l'agence sanitaire présente cette analyse d'une génération. Il n'y a donc pas de point de comparaison, mais il est rare que l'Anses aboutisse à une évaluation aussi préoccupante. Il va falloir aider les ados en jouant sur deux leviers : réduire l'utilisation du téléphone portable et les inciter à faire plus de sport.

Pour la première mission, on ne peut agir qu'à la marge, reconnaît la coordinatrice de l'étude, Irène Margaritis, au micro d'Europe 1. "On peut difficilement imaginer que sans y mettre énormément d'énergie on arrive à faire machine arrière. Il va falloir être créatif pour limiter les risques. Tous les trois quarts d'heure ou toutes les heures, il faut se lever et être actif pendant trois à cinq minutes au minimum, de façon à remobiliser le m...


Lire la suite sur Europe1