Découvrez qui est la nouvelle égérie Clarins

Solaire. C'est le mot qui nous vient à l'esprit quand Claudia Maria Ferreira Da Costa fait son entrée dans le studio photo. A 58 ans, la championne d'escrime brésilienne est resplendissante. Une silhouette parfaite, un port de tête altier, une chevelure argentée magnifique, et un teint doré à la hauteur de l'énergie qui l'habite. Pendant qu'elle se fait maquiller pour notre shooting photo, on apprend – entre autres – qu'elle parle cinq langues (portugais, français, espagnol, italien et anglais) et qu'elle a déjà eu mille et une vies ! Explications.

Gala : Parlez-nous de ce nouveau rôle d'ambassadrice. Claudia Maria Ferreira Da Costa : Je suis comblée. Pour moi, Clarins est le parfait mariage entre chic français et naturalité – j’adore. Mais elle correspond aussi à ma vision de la femme : nous ne voulons plus d'un monde où nous sommes jugées sur notre apparence… Aujourd’hui, on peut aussi (surtout) être admirée pour notre force et notre volonté de nous affirmer. C'est là, je crois, que je suis en accord parfait avec les valeurs de Clarins.

Gala: Vous avez un parcours atypique…Claudia Maria Ferreira Da Costa : Oui, je suis arrivée à 21 ans à Paris et j'ai travaillé comme mannequin pour Dior, Cardin, Louis Féraud… Puis je me suis mariée en 1994 et cinq ans après, à 40 ans, je devenais maman de jumeaux. J'ai alors eu besoin de faire quelque chose pour sortir de mon confort. C'est là que j'ai commencé l’escrime. Quelques années plus tard, pendant mon divorce, j’ai arrêté de cacher mes

Retrouvez cet article sur GALA

Ines (Koh-Lanta) contaminée par le coronavirus ? Elle s'inquiète
Cette rencontre entre Nicolas Sarkozy et Benjamin Griveaux était restée secrète
Frederik et Mary de Danemark : leur séjour en Suisse décidément maudit
Les Enfoirés : Michael Jones sur le départ ? "Il faut savoir passer la main"
Brigitte et Emmanuel Macron "morts de rire" : ces blagues pour lutter contre le coronavirus