Découvrez les innovations des bras cryotechniques d'Ariane 6

·1 min de lecture

À près d’un an du vol inaugural d’Ariane 6, actuellement prévu à l'été 2022, le programme Ariane 6 se remet de l’impact de la crise sanitaire de la Covid-19 et des difficultés techniques imprévues qui ont ralenti son avancée par rapport au calendrier affiché en 2014. Au démarrage du programme de développement, le premier vol d’Ariane 6 était prévu en 2020.

Parmi les difficultés techniques liées au segment sol du programme, citons les bras cryotechniques qui relient le lanceur au pas de tir. Équipement sol de premier ordre, soumis à des contraintes extrêmes (le froid des ergols, le chaud et la pression des jets de la fusée, la cinématique, la fiabilité…), les bras cryotechniques font partie intégrante du mât de la table de lancement mais sont également un des éléments sensibles du système de lancement par leur grande interaction avec le lanceur. C’est pourquoi une partie de leur développement (spécifications, revues, essais…) a impliqué les équipes lanceur d’ArianeGroup et les équipes Architecte Système de Lancement de l’ESA.

Transport spatial : Thomas Pesquet décollera-t-il du Centre spatial guyanais en 2030 ?

La fonction principale de ces bras est d’assurer « le remplissage des réservoirs cryogéniques en hydrogène et oxygène liquides de l'étage supérieur du lanceur à partir du sol, ainsi que la vidange en cas de besoin », nous explique Olivier Bugnet, chef de projet Ariane 6 pour le Cnes. Ils apportent « également l’hélium nécessaire à la pressurisation des réservoirs, et l’hélium et l’azote pour le conditionnement ».

La manœuvre de rétractation des bras demande une grande précision

La manœuvre de rétractation des bras demande une grande précision pour, quasi simultanément, déconnecter les bras, mettre les flexibles d’alimentation à l’abri des éjections de gaz des boosters et laisser passer le lanceur en évitant tout contact avec lui.

Montage du premier bras cryotechnique d'Ariane 6 sur le mât de la zone de lancement (ELA-4). © Latesys
Montage du premier bras cryotechnique d'Ariane 6 sur le mât de la zone de lancement (ELA-4). © Latesys

Des innovations par rapport aux...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles