Découvrez la plus haute tour en bois de France

Errard, Guillaume
L’édifice «Ilot bois» après les travaux. / Sensations Bouygues Immobilier

C’est à Strasbourg que se trouve cet immeuble en bois de 11 étages qui culmine à 38 mètres de haut. D’autres devraient suivre notamment à Paris et à Bordeaux, d’une taille supérieure.

La tour en bois la plus haute de France vient d’être livrée. Inaugurée par la secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire Emmanuelle Wargon, l’édifice, baptisé «Ilot bois» mesure 38 mètres de haut. À titre de comparaison, la plus haute tour en bois du monde, située en Norvège, culmine à 84 mètres. Un écart qui pourrait bientôt être réduit car la tour devrait être détrônée. En 2021, une tour en bois de 57 mètres devrait en effet voir le jour à Bordeaux et deux autres de 50 mètres doivent sortir de terre à Paris, la même année.

» LIRE AUSSI - Notre-Dame: un architecte propose de reconstruire la charpente en bois

En attendant, c’est à Strasbourg que le nouveau record a été établi. Composée de trois immeubles, une résidence, baptisée «Sensations», abrite une tour de 11 étages (9282 m²), érigée en 24 mois et dont la construction aura coûté un peu plus de 14 millions d’euros, selon KOZ Architectes, l’agence d’architectures qui a conçu cette tour. «Nous retenons la qualité d’être «en ville» au pied d’une future station de tramway, relié au centre urbain par une piste cyclable ainsi que l’opportunité de créer un jardin au sud sur lequel les logements pourront s’ouvrir au calme, bien exposés. C’est un espace intermédiaire entre la ville et le chez-soi»», expliquent Christophe Ouhayoun et Nicolas Ziesel.


Dès la semaine prochaine, les premiers habitants devraient s’installer dans les 146 logements (du studio au T5), mis en vente, selon Bouygues Immobilier, le promoteur. Deux appartements, l’un de 92 m² et l’autre de 104 m², sont encore disponibles, selon le site de Bouygues Immobilier. Le premier est mis en vente un peu plus de 360.000 euros (soit un peu plus de 3900 euros le m²) et le second, près de 415.000 euros (soit un peu moins de 4000 euros le (...) Lire la suite sur Figaro.fr

Bientôt des bureaux dans des immeubles en bois, près de La Défense
Le premier immeuble en bois de Rosny-sous-Bois verra le jour cet été