Elle découvre des restes humains dans son jardin, des blaireaux sont responsables

Il y a environ un an, une grand-mère vivant à Dudley, en Angleterre, a été choquée en découvrant des ossements humains dans son jardin. Une enquête a révélé par la suite qu'il s'agissait de blaireaux, qui déplaçaient les ossements d'un cimetière se trouvant à proximité. Ann Mathers, 88 ans, qui continue d'avoir ce problème, espère qu'une solution sera bientôt trouvée.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles