Découvertes de trésors archéologiques engloutis au large d'Israël

·1 min de lecture

Des plongeurs archéologues explorent régulièrement les côtes israéliennes à la recherche de vestiges qui leur permettent de reconstruire l'histoire humaine dans cette région. Au cours d'une expédition, l'archéologue Jacob Sharvit explique qu'une ancre brisée a été repérée et que les explorateurs ont vite découvert les vestiges de deux épaves de navires à proximité de celle-ci, à l'extérieur du port de Césarée. Le fait que les deux vaisseaux ont sombré au même endroit laisse les archéologues supposer que les navires ont dû mouiller en urgence et n'ont pas eu le temps ou la possibilité de rentrer dans le port de Césarée, ce qui a probablement causé leur perte au cours d'une tempête. Plus de 500 pièces datant de l'ère mamelouke (XIVe siècle) ont été découvertes mais la plupart des vestiges datent de la période romaine du IIIe siècle. Parmi ceux-ci se trouvent des pièces de monnaie, une gemme rouge gravée d'une lyre, une figurine d'aigle et des cloches en bronze.

La gemme rouge gravée d'une lyre est plus petite qu'une phalange et fait partie des nombreux vestiges trouvés avec les épaves de navires. © Yaniv Berman, Israel Antiquities Authority
La gemme rouge gravée d'une lyre est plus petite qu'une phalange et fait partie des nombreux vestiges trouvés avec les épaves de navires. © Yaniv Berman, Israel Antiquities Authority

Une ancienne représentation de Jésus

L'une des découvertes les plus surprenantes est une épaisse bague en or incrustée d'une gemme verte présentant la gravure d'un jeune berger tenant un mouton dans ses bras. Les archéologues pensent qu'il s'agit du « bon berger », l'une des premières représentations de Jésus. Si cette représentation est connue, il est rare de la trouver sur une bague. Sa présence dans un navire proche du port de Césarée atteste de la présence de chrétiens dans cette ville romaine et les prémices du développement de cette religion dans des cités désormais mixtes.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles