La découverte du plus vieux mammifère connu fait reculer leur origine de 20 millions d'années !

Dans une nouvelle étude publiée dans Journal of Anatomy, des paléontologues se sont penchés sur des mâchoires inférieures d'un petit animal qui vivait il y a 225 millions d'années : le Brasilodon quadrangularis. Découvert au Brésil en 2003, il possédait une apparence et une taille semblables à celles d'une musaraigne, et peuplait la Terre il y a environ 225 millions d'années.

Mais sa particularité réside dans sa dentition : les trois mâchoires, étudiées à différents stades de croissance, montrent que les Brasilodons avaient une dentition diphyodonte, c'est-à-dire qui est remplacée une seule fois au cours de leur vie.

Une caractéristique propre aux mammifères, et qui ferait reculer l'origine de cette classe de vertébrés de 20 millions d'années, soit seulement 25 millions d'années après la grande extinction du Permien-Trias. En effet, jusqu'à aujourd'hui, le plus ancien mammifère connu était le Morganucodon, un autre petit mammifère d'une dizaine de centimètres de long, apparu à la fin du Trias il y a 205 millions d'années.

Voici ce à quoi aurait ressemblé le Brasilodon quadrangularis il y a 225 millions d'années. Il cohabitait avec les dinosaures et s'abritait dans des terriers. © The Anatomical Society, Wiley
Voici ce à quoi aurait ressemblé le Brasilodon quadrangularis il y a 225 millions d'années. Il cohabitait avec les dinosaures et s'abritait dans des terriers. © The Anatomical Society, Wiley

Le débat sur l'origine des mammifères est relancé

Mais la diphyodontie seule ne suffit pas à prouver que les Brasilodons étaient bien des mammifères. En effet, pour s'assurer que l'animal étudié correspond bien à un mammifère, il faudrait aussi montrer que la première dentition est liée à la lactation. Un fait impossible à vérifier, mais qui n'est pas nécessaire selon Moya Meredith Smith, coauteur de l'étude et professeur émérite d'évolution et de développement de l'anatomie dentosquelettique au King's College de Londres.

« La preuve de la façon dont la dentition a été construite au cours du temps de développement est cruciale et définitive pour montrer que les Brasilodons étaient des mammifères. Notre article élève le niveau de débat sur ce qui définit un...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura