Découverte rare d'un tardigrade fossilisé il y a 16 millions d'années

·2 min de lecture

Des biologistes ont retrouvé dans un morceau d'ambre un minuscule fossile de tardigrade, organisme microscopique apparu sur Terre il y a plus de 500.000 millions d'années. Les tardigrades fossilisés étant extrêmement rares, cette découverte suscite l'espoir de mieux comprendre l'évolution de ces êtres super-résistants.

Ils ne sont peut-être , mais ils n’en restent pas moins l’un des organismes les plus fascinants de notre planète. Les tardigrades, ces êtres minuscules à la robustesse hors pair, aussi surnommés "oursons d’eau", ont prospéré sur la Terre il y a 500 millions d’années et ne l’ont jamais quittée depuis. Cohabitation avec les dinosaures, impact de météorite, périodes glaciaires, prolifération de l’espèce humaine… Ils ont à vrai dire tout connu (mais pas sûr qu’ils soient en mesure de tout raconter).

"Lignée fantôme"

Pourtant, malgré leur longue histoire évolutive et leur vaste répartition géographique, ils n’ont laissé que de rarissimes traces de leur passage. "Ils sont comme une lignée fantôme pour les paléontologues, car ils n'ont pratiquement aucune trace fossile", explique à Phillip Barden, biologiste de l’évolution à l’Institut de technologie du New Jersey. C’est pourquoi la découverte d’un fossile de tardigrade est un petit événement dans le monde de la paléontologie.

On observe à l'œil nu dans le morceau d'ambre en question trois fourmis, un coléoptère ou encore une fleur. Crédits : Phillip Barden

Dans un article publié le 6 octobre 2021 dans les , une équipe de chercheurs, parmi lesquels Phillip Barden, annonce avoir enregistré le troisième fossile de tardigrade au monde. Celui-ci a été retrouvé dans un morceau d’ambre vieux de 16 millions d’années prélevé en République dominicaine, tandis que les deux précédents proviennent d'un gisement du Crétacé en Amérique du Nord. Il s'agit du premier fossile de tardigrade du Cénozoïque, notre ère géologique actuelle qui a commencé il y a 66 millions d'années. La trouvaille est d’autant plus intéressante qu’elle concerne un spécimen appartenant à une espèce de tardigrades nouvellement nommée et encore présente de nos jours, Isohypsibioidea. On dénombre aujourd’hui environ 1.300 espèces de tardigrades.

D'énigmatiques super-héros

Pour rappel, les tardigrades sont apparentés à des arthropodes microscopiques, leur taille n[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles