Ce que l'on sait de Kepler-186f, la sœur (presque) jumelle de la Terre

Kepler-186f : "L'objectif de ces recherches est plus philosophique que scientifique"

C'est une découverte majeure. Une équipe internationale d'astronomes a trouvé la première exoplanète, c'est-à-dire située en dehors de notre système solaire, d'une taille comparable à la Terre, et sur laquelle l'eau pourrait exister à l'état liquide, rendant la vie possible.

Cette découverte conforte la probabilité de trouver des planètes sœurs de la Terre dans notre galaxie, la Voie Lactée, estiment ces scientifiques dirigés par une astronome de la Nasa, et dont les travaux sont publiés dans la revue américaine Science, jeudi 17 avril. Francetv info vous résume ce que l'on sait de cette planète.

A quoi ressemble cette planète ?

Kepler-186f, comme elle a été baptisée par la Nasa, est d'une taille comparable à la Terre. Elle est simplement 10% plus grosse que notre planète. "C'est la première exoplanète de la taille de la Terre trouvée dans la zone habitable d'une autre étoile", souligne Elisa Quintana, une astronome du SETI Institute au centre de recherche Ames de la Nasa, qui a mené cette recherche.

Cette planète probablement rocheuse, comme la Terre, Vénus ou Mars, tourne en orbite autour d'une étoile naine, plus petite et moins chaude que le Soleil, dans une zone tempérée où l'eau peut être à l'état liquide en surface. Kepler-186f est entourée de cinq autres planètes, toutes de taille proche de celle de la Terre. Mais seule Kepler-186f est dans la zone habitable, les autres étant trop proches de l'étoile. C'est là que la vie telle que nous la connaissons, et qui dépend de la présence d'eau, a la plus grande probabilité de s'y développer.

Est-ce que je peux aller m'y installer ?

Désolé de vous décevoir. D'abord, il n'est pas encore certain qu'il y ait de la vie sur Kepler-186f. Mais surtout, cette exoplanète se trouve dans un système stellaire situé à… 490 années-lumière du Soleil ! Sachant qu'une année-lumière équivaut à 9 460 milliards de kilomètres, cela correspond à (...) Lire la suite sur Francetv info

Pourquoi on n'habitera jamais les planètes "habitables"
Kepler-186f : "L'objectif de ces recherches est plus philosophique que scientifique"
Pourquoi on n'habitera jamais les planètes "habitables"
L'Assemblée nationale interdit la culture du maïs transgénique
VIDEO. Un ours filme son quotidien