Découverte. La momie du pharaon Amenhotep Ier “déballe” numériquement ses secrets

·1 min de lecture

L’une des dernières momies royales égyptiennes préservée par les archéologues vient d’être “déballée” grâce à la tomographie assistée par ordinateur. La technologie révèle des détails inédits allant de ses bijoux à ses très bonnes dents.

L’équipe de la radiologue Sahar Saleem et de l’égyptologue Zahi Hawass, de l’université du Caire, en Égypte, a analysé numériquement en trois dimensions la momie d’Amenhotep Ier, qui était jusqu’alors une sorte d’énigme, relate le Guardian.

Conservée au Musée égyptien du Caire, la momie du pharaon guerrier n’a jamais été défaite manuellement, notamment “en raison de son emballement en lin ‘parfait’, recouvert de guirlandes de delphiniums, de chanvre d’Égypte et de carthame, et de la beauté de son masque funéraire peint”, précise le quotidien britannique.

À lire aussi: Égyptologie. Des momies d’animaux virtuellement déballées et disséquées

Mais grâce à la tomographie assistée par ordinateur, l’équipe a réalisé des centaines de coupes de rayons X à haute résolution pour cartographier le squelette et les tissus mous de l’ancien roi, pour son étude parue dans la revue Frontiers in Medicine.

De bonnes dents et une ceinture en or

Les résultats fournissent “des détails sur son apparence et sur la richesse des bijoux avec lesquels il a été enterré”. Âgé de 35 ans, Amenhotep Ier mesurait environ 1,69 mètre, était circoncis et possédait une dentition étonnamment bonne, alors que “beaucoup de momies royales avaient de mauvaises dents”. Il portait 30 amulettes et une ceinture unique en or avec des perles d’or.

Le souverain a régné sur l’Égypte de 1525 à 1504 av. J.-C. environ, à une époque

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles