Découverte sur l'origine des galaxies solitaires ultra-diffuses

·2 min de lecture

Elles sont méconnues du public mais attisent pourtant la curiosité des astronomes. Les Ultra Diffuse Galaxies (en français galaxies ultra-diffuses ou UDG) intriguent pourtant les chercheurs, qui viennent de dévoiler les origines de ces systèmes dans une étude publiée le 6 septembre dans Nature Astronomy. Les scientifiques, répartis entre le Massachusetts Institute of Technology (MIT) et l'université de Californie, ont analysé le fonctionnement des UDG grâce à une simulation cosmologique dite hydrodynamique. Ils ont ainsi déterminé que certaines de ces galaxies, les plus reculées dans l'Univers, provenaient originellement de clusters galactiques ou gravitaient autour de galaxies plus massives avant de quitter leur milieu pour dériver seules dans le cosmos.

La galaxie ultra-diffuse NGC-1052. © Nasa, ESA
La galaxie ultra-diffuse NGC-1052. © Nasa, ESA

De mystérieuses galaxies naines

La découverte de la première galaxie ultra-diffuse a eu lieu en 1984. Ces UDG portent ce nom à cause de leurs caractéristiques particulières : si leur disque galactique peut atteindre la taille de notre Voie lactée, ils ne comportent en revanche qu'un nombre limité d'étoiles en leur sein et donc une masse stellaire réduite. Ces galaxies ultra-diffuses sont dépourvues de gaz permettant la formation d'astres, tels que de l'hydrogène, du monoxyde de carbone ou encore des molécules d'ammoniac. Certaines UDG avaient déjà fait parler d'elles en 2018 et 2019, lors de la publication d'études sur les halos de matière noire englobant les galaxies. Les astronomes avaient alors relevé que certaines galaxies ultra-diffuses « fusionnaient » avec de la matière noire, celle-ci s'infiltrant dans le disque galactique.

Les chercheurs du MIT se sont intéressés aux UDG les plus reculées dans l'Univers, certaines étant éloignées de plusieurs milliers de parsecs d'autres systèmes ou clusters galactiques. La majorité de ces galaxies solitaires sont de couleur bleuâtre, car abritant des étoiles jeunes ; d'autres UDG faisant partie de clusters ou satellites de...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles