A la découverte de l'Ile de Ré : la réserve naturelle de Lilleau de Niges et le sel

·1 min de lecture

On part en balade ce matin vers une destination qui respire les vacances, rien que par son nom : l’ile de Ré.

Un île qui fascine toujours. Déjà parce que c’est quelque part la star des îles charentaises, qu’elle promet toujours une bonne parenthèse iodée et puis que c’est une vraie carte postale : tous les ingrédients y sont : les petits villages typiques avec leurs maisons blanches aux volets verts et toits de tuiles, les venelles et les roses trémières, les clochers des villages, les forets de pins et de chênes verts, les dunes, les grandes plages de sable bien doré, etc. Et puis la Star des stars : les marais salants. 

80 % de l’ile est inconstructible. Résultat, l'ile est très tournée vers la nature, notamment grâce à la réserve naturelle de Lilleau de Niges. Un écrin de verdure où 30 à 35.000 oiseaux s'y arrêtent durant les migrations. Autre endroit emblématique de l'ile, la maison du Fier, le centre névralgique de la réserve. C'est un petit musée installé dans un vieil hangar à sel qui présente tous les milieux naturels de l'île de Ré, comme les marées salés et les plantes. Pour pousser l'expérience, le musée organise des sorties classiques qui durent environ 2 heurs, mais aussi des sorties plus atypiques, en paddle notamment. 

"Tous les étés, on fait des animations qui sont plus familiales comme le rallye vélo. Les gens viennent à vélo et on organise un parcours sur l'île de Ré et on ajoute des petits challenges sur la nature a relever à différents endroits. Et les gen...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles