Découverte d'un grand spinosauridé en Angleterre

C'est le troisième spinosauridé découvert sur l'île de Wight et celui-là est probablement le plus grand. Ce nouveau fossile suggère une origine européenne pour cette famille.

Après le "héron de l'enfer" et le "chasseur des berges" voici le "spinosauridé de White Rock". C'est le 3eme spécimen de cette famille découvert sur l'île de Wight, située dans la Manche, au sud de l'Angleterre, qui est connue pour avoir livré au monde quelques uns des plus beaux fossiles de dinosaures européens ainsi que plusieurs ptérosaures et tout dernièrement , un théropode datant du milieu du Crétacé. Ce "spinosauridé de White Rock" n'est identifié que par quelques fragments osseux, ce qui empêche pour le moment de le nommer scientifiquement, mais il pourrait être très grand, environ 10 mètres de long, selon l'équipe de l'Université de Southampton qui l'a découvert.

Une vie sur la lagune

Les spinosauridés sont des animaux retrouvés sur tous les continents et qui ont vécu durant pratiquement toute l'ère des dinosaures. Leur représentant le plus connu est sans nul doute s, un géant qui pouvait rivaliser en taille avec le gigantesque T. rex. Celui de White Rock a été découvert sur la côte sud-ouest de l'île de Wight, dans la formation de Vectis, vieille de 125 millions d'années, et habituellement pauvre en fossiles de dinosaures. Elle date d'une époque du Crétacé où le niveau de la mer commençait à remonter et le spinosauridé devait y évoluer dans un environnement lagunaire entouré de bancs de sables.

Les restes fossilisés retrouvés. Crédit : PeerJ.

Seuls des restes très parcellaires ont été découverts par Nick Chase, l'un des chasseurs de dinosaures les plus qualifiés de Grande-Bretagne, qui est décédé juste avant l'épidémie de Covid. Ils comprennent des vertèbres caudales et pelviennes mais les paléontologues espèrent pouvoir dénicher quelques morceaux de plus en menant des fouilles plus approfondies. Ces ossements présentent de petites excavations, de la grosseur d'un doigt, en forme de tunnels probablement creusés par larves de coléoptères charognards, après sa mort. Ils n'ont pas encore subi un examen complet et vont maintenant être découpés en fines secti[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles