Découverte d'un dinosaure qui pourrait être le plus grand sauropode d'Europe

Instituto Dom Luiz, Faculdade de Ciências da Universidade de Lisboa/AFP - Handout

Des paléontologues portugais et espagnols ont exhumé au début du mois d'août 2022, dans le jardin d'une maison du centre du Portugal, des ossements fossilisés d'un dinosaure qui pourrait être le plus grand sauropode jamais découvert en Europe.

"C'est un des plus grands exemplaires connus au plan européen, voire mondial", a déclaré lundi à l'AFP la paléontologue Elisabete Malafaia, de l'Institut Dom Luiz de la Faculté de sciences de l'Université de Lisbonne.

La première découverte de ces fossiles remonte à 2017

Parmi l'ensemble des vertèbres et des côtes recueillies, qui datent du Jurassique il y a environ 150 millions d'années, les chercheurs ont trouvé les vestiges d'une côte d'environ trois mètres de long, a-t-elle précisé. La première découverte de ces fossiles remonte à 2017, quand un habitant de la région de Pombal a creusé la terre avec une pelleteuse pour construire une annexe dans sa propriété.

Début août, une équipe de chercheurs a déterré les restes du dinosaure pour mener des études approfondies sur ces fossiles. De nouvelles fouilles pourraient être conduites dans les prochains mois sur le site de leur découverte ainsi que dans la région environnante.

Les sauropodes sont des dinosaures reconnaissables à leur long cou et à leur longue queue

Les sauropodes sont des dinosaures herbivores et quadrupèdes, reconnaissables à leur long cou et à leur longue queue, pouvant atteindre jusqu'à 12 mètres de haut et 25 mètres de long. Ils font partie des plus grands animaux ayant jamais vécu sur Terre.

Les fossiles découverts près de Pombal devraient appartenir à un animal de la famille des brachiosaures ayant vécu pendant le Jurassique supérieur. Le fait que ces parties du squelette ont été trouvées ensemble, dans la position "originale" qu'elles avaient pendant que le dinosaure était vivant, est "relativement rare", a relevé Elisabete Malafaia.

Retrouvez cet article sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi