A la découverte de la Drôme provençale : le château de Grignan et la tapenade

·1 min de lecture

Une balade pour s’aérer la tête, programmer vos prochaines escapades déconfinées. Direction la Drome provençale ce matin, au milieu des oliviers.

Sous le soleil et le mistral. Et si justement vous avez envie d'une grosse bouffée de mistral, il n'y a rien de mieux qu’une petite montée au Château de Grignan. La légende dit que le mistral aurait souvent fait voler en éclat les fenêtres du château. Grignan est une sorte de petit Mont-Saint-Michel de la Drôme, qui flotte au-dessus des arbres quand on arrive par la route. Et le château serait peut-être resté dans l’ombre si Francois de Castellano d’Ornano de Monteil de Grignan n’avait pas épousé la fille d’une célèbre marquise : la marquise de Sévigné ! 

Sans ce château, pas de séparation et pas de correspondance entre Madame de Sévigné et sa fille, la marquise ne venant que trois fois, pour des longs séjours tout de même de un ou deux ans. Il faut dire que venir en Paris en carrosse prenait déjà quinze jours. Son dernier séjour, c'est aussi son dernier voyage. Elle est décédée à Grignan en 1696. Mais elle n’a jamais été reconnue de son vivant, seulement à titre posthume quand la majorité de ses lettres seront publiées. 

Elle écrit de Paris mais aussi sur place à Grignan ? 

Au château, vous voyez sa chambre et son cabinet qui dominent la Vallée à perte de vue. Elle était inspirée par la vue depuis la terrasse : le ciel est bien bleu et le mistral balaye tous les nuages offrant un panorama de dingue. Et de là, vous pouvez même aperce...


Lire la suite sur Europe1