Découverte de deux nouvelles espèces d’Homo en Israël et en Chine

·1 min de lecture
Homo Nesher Ramla et son site de découverte en Israël.
Homo Nesher Ramla et son site de découverte en Israël.

Commençons par la trouvaille du paléoanthropologue Israël Hershkovitz. C'est déjà lui qui, en 2018, annonçait la découverte d'un fragment de mâchoire appartenant à un Homo sapiens primitif vieux de quelque 200 000 ans, faisant ainsi sortir d'Afrique l'homme moderne 100 000 ans plus tôt qu'on ne le croyait jusque-là.

Cette fois, il annonce dans la prestigieuse revue Science la découverte d'ossements fossiles appartenant, d'après lui, à une nouvelle espèce humaine. Celle-ci pourrait être, ni plus ni moins, à l'origine des Néandertaliens, eux qu'on croyait être apparus en Europe ! La fouille s'est déroulée dans une carrière située près de la ville de Ramla sous la direction de l'archéologue Yossi Zaidner de l'Université hébraïque. Au fond d'un trou de huit mètres de profondeur, son équipe est tombée sur de très nombreux ossements d'animaux et d'humains, ainsi que sur beaucoup d'outils en pierre.

À LIRE AUSSIIsraël : un crâne d'Homo sapiens découvert dans une grotte

Morphologie inédite

Dès le premier coup d'?il, la morphologie des ossements humains est apparue inédite. Ceux-ci appartiendraient-ils à une nouvelle espèce humaine ? Les dents et les mâchoires rappellent les Néandertaliens, tandis que la forme du crâne évoque plutôt les sapiens primitifs. En revanche, l'absence de menton et la présence de grandes dents étonnent. Toutes ces caractéristiques inédites rassemblées chez un même individu ayant vécu entre 140 000 et 120 000 ans avant nous font penser à Hershk [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles