Découverte de deux exoplanètes de type superterre à "seulement" 33 années-lumière de nous

ESO/M. Kornmesser

Une équipe de chercheurs a annoncé mercredi 15 juin 2022 la découverte de deux planètes de type superterre, situées à "seulement" 33 années-lumière de nous. Elles constitueraient deux cibles de choix pour le télescope spatial James Webb.

Et de deux ! Deux nouveaux "noms", HD 260655 b et HD 260655 c, viennent allonger la liste de plus de 5.000 exoplanètes connues dans la galaxie. Une équipe de chercheurs, notamment du Massachusetts Institute of Technology (Etats-Unis), a annoncé le 15 juin 2022, lors de la réunion de l'American Astronomical Society en Californie, avoir donc découvert . A l’échelle de l’Univers, c’est quasiment la porte à côté…. Elles orbitent autour d’une étoile pâlotte, HD 260655, appartenant à la catégorie des naines brunes.

4e système planétaire le plus proche de nous

L’ensemble constitue un système intéressant par bien des aspects. D’abord, les deux planètes sont de "type terre", autrement dit composées de roches comme la Terre et non de gaz, façon Jupiter. Ce sont même des superterres. HD 260655 b possède un diamètre 1,2 fois plus grand que le nôtre, pour une masse 2 fois supérieure. HD 260655 c est encore plus rondelette : 1,5 fois le diamètre terrestre, trois fois la masse terrestre. Ce sont donc objectivement de grosses planètes. Or, elles se trouvent à "seulement" 31.220 milliards de km, ce qui en fait le 4e système planétaire le plus proche. Autrement dit, des objets de choix pour l’observation, comme l’explique sur le site du Michelle Kunimoto, post-doctorante à l'Institut Kavli d'astrophysique et de recherche spatiale du MIT et coauteure de la publication : "Les deux planètes de ce système sont chacune considérées parmi les meilleures cibles pour l'étude de leur atmosphère en raison de la luminosité de leur étoile [comme elle est faible, il est moins difficile de distinguer les planètes à proximité]. Existe-t-il une atmosphère riche en composés volatiles ? Et y a-t-il des signes d’eau […] ? Ces planètes sont des bancs d'essai fantastiques pour de telles explorations."

Elles rôtissent entre 280 et 430°C

En revanche, il serait beaucoup plus surprenant d’y trouver des signes de vie. Situées respectivement à 4,35 et 7 millions de km de leur étoile (pour mémoire, nous sommes [...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles