Découverte d'empreintes de pas humains datant de la dernière glaciation

·1 min de lecture

L'arrivée de l'Homme en Amérique constitue la dernière phase de la « sortie d'Afrique » des humains modernes, au cours de la fin du Pléistocène. La date de cette arrivée est pourtant controversée et les estimations s'étendent entre -20.000 et -13.000 ans. Ces incertitudes sont notamment dues au fait que les objets culturels ou les fossiles ont une provenance incertaine.

Une étude parue dans le journal Science permet en revanche de dater une présence humaine en Amérique avec certitude car ce sont des empreintes fossiles qui ont été analysées.

Des traces de pas humains ont été datées d'il y a au moins 23.000 ans, en Amérique du Nord. © Bennett et al, 2021
Des traces de pas humains ont été datées d'il y a au moins 23.000 ans, en Amérique du Nord. © Bennett et al, 2021

Des empreintes de pas... et la division du travail ?

Contrairement aux fossiles conventionnels, les empreintes de pas humains fossilisées attestent incontestablement de la présence humaine en un lieu donné. Elles permettent de dater cette présence lorsqu'elles sont découvertes dans une séquence sédimentaire dont la chronologie est bien connue.

Des empreintes de pas humains ont ainsi été datées d'il y a au moins 23.000 ans, soit au cours du dernier maximum glaciaire, au niveau du Parc national de White Sands, au Nouveau-Mexique. La plupart des empreintes sont celles d'enfants et d'adolescents, ce que les auteurs expliquent par la division du travail. Les activités qui requéraient de l'expérience étaient en effet probablement réalisées par des adultes alors que les plus jeunes transportaient des matériaux ou des denrées.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles