Découverte d’une nouvelle stèle picte en Écosse

·2 min de lecture

Malgré leur puissance, les Pictes qui ont vécu dans le nord de l'Écosse entre le 3e et le 10e siècle n'ont laissé que peu de traces, aucune écrite en tout cas. Les quelque 200 stèles pictes, sculptées de motifs abstraits et figuratifs, que l'on a retrouvées en ont acquis une valeur d'autant plus grande. La dernière en date vient d'être mise au jour sur le site d'Aberlemno, où pourrait s'être déroulée la célèbre bataille de Dun Nechtain.

Freinant de multiples recherches sur le terrain, la pandémie de coronavirus et les confinements qu’elle a entraînés en 2020 et 2021 ont mis la patience des chercheurs à l’épreuve. Les archéologues de l’université d’Aberdeen, en Écosse (Royaume-Uni), en savent quelque chose, car ils ont dû attendre près de deux ans avant de pouvoir exhumer une fabuleuse découverte : une pierre gravée d’origine picte, trouvée par hasard dans un champ près du village d'Aberlemno. Comme c’est peut-être dans cette contrée que s’est déroulée au 7e siècle de notre ère la plus grande bataille ayant opposé les Pictes et les Angles, la bataille de Dun Nechtain, les chercheurs espèrent que l’analyse de cette stèle leur livrera de nouveaux enseignements sur la signification de ce site pour le monde picte et pour l'histoire de l'Écosse.

Découverte d’une nouvelle stèle picte sur le site d'Aberlemno en Écosse

Au début de l’année 2020, les archéologues de l’université d’Aberdeen effectuent, sous la direction du professeur Gordon Noble, des relevés géophysiques près du village d’Aberlemno, à une trentaine de kilomètres au nord de Dundee, dans le nord-est de l’Écosse. Aberlemno est un site connu pour son passé picte, puisqu’on y a mis au jour cinq stèles pictes de grande valeur, dont en particulier une dalle transversale représentant sans doute la bataille de Dun Nechtain.
Cette observation du paysage d'Aberlemno, dont l'objectif est d'acquérir des données supplémentaires sur ces cinq stèles, s'inscrit dans le cadre du projet "", qui entend combler une vaste lacune de l'histoire anglaise en examinant en détail les trois grands royaumes existant au nord de la Grande-Bretagne et en Irlande au début du Moyen Âge : le royaume picte en Écosse, le royaume de Dál Riata en Irlande du Nord, et celui de Munster, en Irlande. Mais, à leur grande surprise, sur les images enregistrées par le géoradar, les archéologues pensent discerner les traces d’un bâtiment et décident de creuser une petite fosse d’essai. Ce qu[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles