Découverte d’un nouveau super prédateur, le prédécesseur des tyrannosaures ?

·1 min de lecture

Une toute récente étude publiée dans le journal Royal Society Open Science présente un maxillaire d'une nouvelle espèce de carcharodontosaure nommée Ulughbegsaurus uzbekistanensis. Ce nom lui a été donné en l'honneur d'Ulugh Beg, prince turco-mongol, mais également astronome et mathématicien qui régna sur un territoire immense, s'étendant de l'Ouzbékistan, l'Arménie, la Géorgie, l'Afghanistan, l'Irak et l'Iran actuels. Ce fossile est la première preuve de la présence de ce groupe de dinosaures en Asie centrale (et plus précisément en Ouzbékistan, dans la formation de Bissekty) au cours du Crétacé supérieur.

Un prédateur plus grand qu'un éléphant d'Afrique, passé inaperçu

En comparant la taille de ce maxillaire avec celle d'autres allosauridés, les auteurs ont pu estimer le poids de U. uzbekistanensis à plus d'une tonne et sa taille entre 7,5 et 8 mètres.

Maxillaire gauche de Ulughbegsaurus uzbekistanensis. Vues a) latérale, b) médiale, c) ventrale, d) antérieure et e) postérieure. © Tanaka et al., 2021
Maxillaire gauche de Ulughbegsaurus uzbekistanensis. Vues a) latérale, b) médiale, c) ventrale, d) antérieure et e) postérieure. © Tanaka et al., 2021

Selon le professeur associé Kohei Tanaka, principal auteur de l'étude, U. uzbekistanensis était donc plus grand qu'un éléphant d'Afrique adulte. Cette découverte permet de compléter le schéma du réseau trophique à cette époque au niveau de l'écosystème de Bissekty dont U. uzbekistanensis était certainement le top prédateur.

Ulughbegsaurus uzbekistanensis coexistait avec de plus petits tyrannosauroïdes. © Julius T. Csotonyi, Université de Tsukuba
Ulughbegsaurus uzbekistanensis coexistait avec de plus petits tyrannosauroïdes. © Julius T. Csotonyi, Université de Tsukuba

Le poids de certaines espèces de carcharodontosaures a pu dépasser six tonnes, ce qui les fait rivaliser avec les plus grands tyrannosauridés et spinosauridés. Ils ont néanmoins disparu à la fin du Turonien (-93,9 à -89,8 millions d'années), ouvrant la voie au règne des tyrannosauridés. Les trop rares fossiles ne peuvent toutefois pas aujourd'hui dire si les carcharodontosaures se sont inclinés devant les tyrannosauridés ou si leur disparition est due à d'autres facteurs.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles