Découverte d’un long fleuve caché sous l’Antarctique

Il y a quelques décennies, les chercheurs ont découvert que des lacs se cachent sous la glace de l’Antarctique. Et peu à peu, ils ont compris que ces lacs sont interconnectés. Reliés par des cours d’eau, parfois de taille. Comme ce fleuve de quelque 460 kilomètres de long qu’une équipe internationale vient de mettre au jour. Quatre cent soixante kilomètres, c’est un peu moins que la Garonne et ses 529 kilomètres. Bien plus que la Tamise (Royaume-Uni) et ses 346 kilomètres.

Ce qui est important, surtout, c’est que les chercheurs montrent que ce fleuve collecte de l’eau à la base de la calotte glaciaire de l’Antarctique, dans une zone de la taille de l’Allemagne et de la France réunies. De quoi indiquer que cette base de calotte glaciaire présente un débit d’eau plus actif que le pensaient jusque-là les scientifiques. Et cela pourrait la rendre plus sensible aux changements climatiques. Alors, quand on sait que tout se joue dans une région qui retient suffisamment de glace pour élever le niveau de la mer de plus de quatre mètres…

Rappelons que l’eau peut se former sous les calottes glaciaires de deux manières. Dans l’Arctique, par exemple, la surface fond fortement l’été. De grandes quantités d’eau s’écoulent alors à travers des crevasses pour rejoindre le fond. En Antarctique, les étés restent trop froids pour ça. C’est pourquoi les chercheurs pensaient que peu d’eau se cachait sous la glace. Même si la fonte de la base – causée par chaleur naturelle de la Terre et la friction lorsque la glace se déplace – pouvait en former un peu.

Les chercheurs ont travaillé à partir de données radar recueillies à bord d’avions pour atteindre des régions autrement difficiles d’accès. © Neil Ross, Université de Newcastle
Les chercheurs ont travaillé à partir de données radar recueillies à bord d’avions pour atteindre des régions autrement difficiles d’accès. © Neil Ross, Université de Newcastle

Le chaînon manquant des modèles de fonte de la glace

Mais les relevés radar réalisés par cette équipe racontent une autre histoire. Celle d’une fonte basale bien plus importante que ne l’avaient...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura