Découverte d'étranges pièges en forme de cerf-volant datant de la Préhistoire

Elles peuvent s'étendre sur plusieurs kilomètres : les structures de chasse en « cerf-volant » remontent à près de 8.000 ans et démontrent des techniques de chasse très élaborées. Utilisées durant le Néolithique, ces installations sont constituées de murets en pierre qui forment des chemins dans lesquels les proies étaient guidées par les humains afin d'être piégées : elles se retrouvaient ensuite dans une enceinte centrale, la « tête » du cerf-volant, pour être tuées. Des cellules ont par ailleurs été retrouvées cachées dans les murs, qui pouvaient aussi servir de fosse de piégeage.

Déjà connus depuis des décennies, plus de 6.000 de ces pièges en entonnoir ont été retrouvés jusqu'à aujourd'hui, mais seulement dans les pays du Levant et en Arabie. Des chercheurs viennent d'en trouver de nouveaux grâce à l'imagerie satellitaire, 400 kilomètres plus loin que les précédents, qu'ils détaillent dans une étude publiée dans Holocene.

Les nouvelles structures en cerf-volant sont représentées par des points rouges, et celles déjà connues par des points blancs. © Michael Fradley, Francesca Simi, Maria Guagnin, Eamena, Holocene
Les nouvelles structures en cerf-volant sont représentées par des points rouges, et celles déjà connues par des points blancs. © Michael Fradley, Francesca Simi, Maria Guagnin, Eamena, Holocene

Ils fournissent des informations précieuses sur les peuples de la préhistoire

Par leur grande taille, et leur qualité d'élaboration, ces structures représentent les plus grandes trouvées datant de l'Holocène ; elles suggèrent une grande coordination et un grand nombre de personnes engagées dans la construction. Elles pourraient de plus signifier un certain statut social : des peintures rupestres de pièges en cerf-volant ont été retrouvées en Jordanie.

Selon l'étude, leur répartition indiquerait aussi un changement climatique ancien qui s'est produit il y a environ 6.000 ans : « On suppose qu'à une partie ultérieure de l'Holocène, l'environnement a changé et que le plateau d'Al Labbah est devenu inhabitable ». En effet, les cerfs-volants auraient été construits durant la phase humide de l'Holocène, une période qui a duré 4.000 ans et qui s'est terminée...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura