A la découverte de la Côte d'Opale : la vallée de la Canche et le hareng fumé

·1 min de lecture

On part sur la Côte d’Opale. Et pour changer des Caps ou du Touquet, vous nous faites découvrir la vallée de la Canche.

La Canche, c’est un fleuve. Il prend sa source dans l’Artois et il débouche sur la Manche, dans l’estuaire d’Etaples et du Touquet. Et ce qui vaut le coup, c’est d’arriver sur le littoral en descendant cette Canche. Pourquoi ? Parce qu’il y a une ville en amont qui vaut plus que le coup d’œil. C’est Montreuil-sur-mer. Pourquoi ce nom, alors qu’on est à une petit vingtaine de kilomètres du littoral ? C’est Karine Merlin, médiatrice culturelle pour le patrimoine, qui nous éclaire.

"Au 13e siècle, Philippe Auguste va s'intéresser à Montreuil-sur-mer, puisqu'elle sera une sorte de ville-frontière. Il va donc décider de la construction d'un château royal sur cette éperon rocheux, puis un agrandissement des remparts qui iront jusqu'à 5 km autour de la ville, aussi bien en ville-haute qu'en ville-basse, là où il y avait le port de Montreuil-sur-mer."

Donc la mer s’est retirée depuis. Mais la ville fortifiée est toujours debout, même si les fortifications ne sont plus à cinq mais à trois kilomètres. Et Montreuil a gardé un coté moyen-âgeux avec ses ruelles et ses pavés : il y a une citadelle du 16e siècle, Victor Hugo s’est inspiré de cette petite ville pour planter le décor de ses Misérables, et puis vous avez surtout cette vue phénoménale sur la vallée de la Canche. Vous êtes sur un promontoire, comme un vaisseau sur les marais. 

Et randonner le long de la Canche, ...


Lire la suite sur Europe1