A la découverte de la Côte d'Opale : le site des Deux Caps et la saison du hareng

·2 min de lecture

Ce matin, on prend la direction du Nord. On se pose sur le littoral, sur la Côte d’Opale, entre Calais et Boulogne-sur-Mer. Un lieu ultra sauvage, dans son jus.

On sort notre nez pour renifler, humer le vent de la Mer du nord et découvrir ce site des Deux Caps. La guide nature Caroline Geneau nous en dessine un peu le contour. "Si vous regardez la carte du site, en direction du littoral, vous avez Boulogne au sud, le Cap Gris Nez, un petit décrochement, et le Cap Blanc Nez. Si vous dessinez un oeil à Calais qui est au nord, un grand sourire à Boulogne, parce qu'ici on a toujours le sourire, et bien le Cap Gris Nez ça fait le petit nez en trompette au milieu de la figure." 

On s’y sent bien. Le panorama est exceptionnel, et sous certaines lumières, on a la chance d’apercevoir la Grande-Bretagne à l’horizon. Les côtes anglaises sont à portée de main. On peut dire que c’est vraiment l’effet "waouh" de cette Côte d’Opale. Les balades sur le littoral entre ces deux Caps sont magnifique. Et c'est le spot idéal pour les amateurs de photos, la nature y apparait dans toute sa grandeur : à droite la mer, à gauche la campagne. Donc c’est la Côte d’Opale hyper sauvage, loin du bétonnage. D’ailleurs, c’est cette nature à l’état pur que viennent chercher les Belges pour fuir eux-mêmes le béton de leur côté. 

Pour profiter du panorama à couper le souffle, il faut aller sur le sentier des douaniers, en haut de la falaise. Il y a une douzaine de kilomètres entre les deux caps. On peut notamme...


Lire la suite sur Europe1