A la découverte de la baie de Quiberon : la Ria d'Etel et les fameuses crêpes bretonnes

·2 min de lecture

On rêve de dépasser le kilomètre autorisé. On va rêver et préparer nos prochains week-end déconfinés, tout en découvrant les pépites de nos régions. Direction la Bretagne, ce matin.

Le Morbihan plus précisément, entre Vannes et Lorient, en Baie de Quiberon, à 10 km de Carnac. C'est un petit bout du monde, un dépaysement total, seul face à la nature. On en rêve de cette carte postale, je vous l’apporte sur un plateau. Enfin pas moi, c’est Laurence Roger de l’Office de la Baie de Quiberon plutôt : "C'est un petit îlot où on a une jolie maison avec des volets bleus, la maison de Nichtarguér, qu'on a envie de photographier, de peindre. Elle a été construite au 19e siècle et hébergeait le gardien des parcs ostréicoles."

C'est l'évasion garantie avec une vue pareille.

Mais je la vois cette image. On l’a vue placardée sur les murs du métro. Alors, c’est où précisément ?

C'est un coin ultra sauvage, sur la Ria d’Etel, une rivière qui va former une petite baie, une petite mer, parsemée d’ilots, de presqu’iles et de pointes. Des ilots qui invitent à la rêverie. Juste à coté, il y a l’ilot de Saint Cado, relié au continent par un pont en pierres. Là, on est dans la carte postale bretonne : l'église romane, les maisons de pêcheurs et ses légendes. Il y a un pont de pierre qui relit l'îlot au continent. Un pont qui a mis du temps à voir le jour, car il cédait toujours au gré des marées. Saint Cado a trouvé la solution : il a passé un pacte avec le diable. En échange d’une ame, le malin con...


Lire la suite sur Europe1