Découverte de la plus ancienne pierre gravée de runes : "C'est un tout nouvel aperçu de l'histoire de l'écriture runique"

Lors de la construction d'une voie ferroviaire en Norvège, une équipe d'archéologues a sorti d'une tombe ce qui pourrait être la plus ancienne pierre runique datable au monde, et peut-être tout simplement la plus ancienne inscription runique jamais découverte. À cette occasion, Sciences et Avenir a interrogé la runologue Kristel Zilmer, membre de l'équipe qui travaille actuellement à son analyse.

À l’automne 2021, un petit bloc de grès marron découvert dans un champ à Svingerud, au nord-ouest d’Oslo, en Norvège, ébranlait loin des médias le monde de l’archéologie nordique. Gravé de runes, du nom de l’alphabet qui fut utilisé pour écrire les langues des peuples germaniques entre le début de notre ère et la fin du Moyen-Âge, il pourrait être la plus ancienne pierre runique au monde. Mi-janvier 2023, le musée d’Histoire culturelle d’Oslo, où est actuellement conservé et étudié l’objet, a fini par annoncer l’exceptionnelle découverte.

Parce que la pierre a été trouvée dans une tombe de l'Âge du fer riche d'un certain nombre de matériaux organiques - ossements humains incinérés, charbon de bois… -, les archéologues ont pu estimer qu’elle pourrait avoir été gravée entre l’an un et l’an 250 après J.-C., soit plusieurs siècles avant la plupart des pierres runiques connues. De quoi bouleverser l'histoire de cette écriture à l'origine de nombreux fantasmes de nos jours. Sciences et Avenir a interviewé Kristel Zilmer, runologue à l’Université d’Oslo qui, depuis plusieurs mois, travaille à l'analyse et l'interprétation de la dalle gravée.

 Crédit : Javad Parsa/NTB/AFP
Crédit : Javad Parsa/NTB/AFP

Crédits : Javad Parsa/NTB/AFP

Sciences et Avenir : En quoi cette pierre constitue-t-elle une découverte extraordinaire ?

Kristel Zilmer : En raison de sa datation précoce, établie grâce aux éléments de la tombe dans laquelle elle a été trouvée. Elle apparaît comme la toute première preuve que des pierres runiques ont pu émerger en Scandinavie dès les premiers siècles de notre ère alors que jusqu'ici, nous supposions que les plus anciennes dataient de la fin du 4e ou du début du 5e siècle. En outre, elle fournit des informations très intéressantes sur les débuts de la tradition d'écriture runique, à commencer par les formes particulières de certains de ses caractères, qui pourraient refléter de toutes premières tentatives d’écriture. Le fait qu’elle comporte également d’autres marques très diverses, qui ne sont pas à proprement parler [...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi