Découverte : à la rencontre de Paul Horner, maître incontesté de la fake news

Atelier des modules, franceinfo

Il habite dans un quartier underground de Phoenix (États-Unis). Paul Horner, maître incontesté de la fake news, est un ado rebelle dans le corps d'un geek de 38 ans, devenu le roi du mytho. Il se pique d'être un artiste un brin provoc. Sur les murs de chez lui, sa dernière oeuvre est une caricature de Donald Trump en Hitler suprématiste blanc. Paul Horner n'aime pas le nouveau président. Pourtant, toutes les fake news qu'il a écrites durant la campagne ciblaient les démocrates.

5 à 10 000 euros pas mois

Plagiant de vrais sites d'informations, ses titres étaient des aimants à clics, avec une petite obsession pour l'Islam, car il sait exactement ce qui va mettre le feu aux poudres. Selon lui, les anti-démocrates sont ceux qui relaient le plus d'informations sans les vérifier. Le business plan de Paul est assez simple : il se rémunère grâce aux liens publicitaires sur ses différents sites internet. Plus il a de visiteurs, plus il a d'argent. D'après lui, il gagne entre 5 et 10 000 dollars par mois, mais durant la campagne ce serait aller jusqu'à 18 000 dollars. Il affirme pourtant ne pas faire ça pour l'argent. À l'écouter, il aiderait même les citoyens à développer leur sens critique.



Retrouvez cet article sur Francetv info

VIDEO. Ces scènes frustrantes vont sûrement vous agacer
Patrouille de France : l'hommage aux États-Unis
Alimentation : les recettes de Paule Neyrat pour vivre longtemps et en bonne santé
Espace : deuxième sortie pour Thomas Pesquet
VIDEO. Les aurores boréales du pôle Sud observées depuis un avion

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages