Décors et âmes

·2 min de lecture

À trop vouloir protéger le christianisme, on s'expose à le figer dans le temps. Le projet de rénovation de Notre Dame illustre ce manque d'audace. 

Le christianisme est un miracle. Comment a-t-il survécu dans nos brumeuses contrées ? Mystère. Né sur une terre aride où des pistes caillouteuses serpentent entre des dunes desséchées, il s’adressait à des hommes assoiffés de fraîcheur. Parvenus sous nos latitude, l’Ancien et le Nouveau Testament ont laissé nos ancêtres rêveurs. Tant d’aventures. Et toutes ces promesses de miel et de lait au paradis. Au fond, la vie n’était qu’une salle d’attente – pas si longue en ces temps brutaux. La Bible était belle comme « L’Iliade » et « L’Odyssée ». Chaque lecteur y trouvait son avoine : l’audace et l’ennui, le deuil et la vengeance, l’amour et l’aversion… Une vraie bénédiction pour le clergé : fouillée de fond en comble, elle justifiait le vert et le bleu, le jour et la nuit, le bien et le mal… Le résultat est là, magique.

Lire aussi:A la rencontre des artisans de Notre-Dame de Paris

Chez nous, la peinture, la musique, la sculpture, la philosophie, l’architecture, tout ce qui ne sert à rien et donne un sens à la vie, sont nées du merveilleux rêve chrétien. La France fut même un temps la « fille aînée de l’Église ». Les bénédictins, l’abbaye de Cluny, les cathédrales ont surgi entre nos coteaux. Ne parlons pas de Fénelon, de Philippe de Champaigne ou de François de Sales. Dans les salons, la vie dévote avait des grâces de soirées aux chandelles. Dans les campagnes, on priait utile : « Vierge Marie, toi qui as enfanté sans pécher, aide-moi à pécher sans enfanter. »

Lire aussi: Fontevraud, cité de Dieu et de l’art

Les Lumières en ont un peu soufflé la flamme. Perché sur ses psaumes et ses privilèges, le clergé n’a pas vu venir les sans-culottes. Défiance, méfiance et indifférence sont devenues la sainte trinité de la religion(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles