Déconfinement: Véran plaide pour un "redécollage prudent", afin d'éviter une reprise de l'épidémie

M.D.
Le ministre de la Santé, Olivier Véran, lors d'un déplacement sur la vaccination le 24 avril 2021. - BFMTV
Le ministre de la Santé, Olivier Véran, lors d'un déplacement sur la vaccination le 24 avril 2021. - BFMTV

Pas question de se montrer trop optimiste. Le déconfinement à venir "sera un redécollage prudent", a expliqué Olivier Véran lors d'un déplacement dans l'Essonne ce samedi.

"Sur les réouvertures, on est dans une situation paradoxale où les mesures nécessaires ont été prises et commencent à fonctionner et donc forcément l'envie collective c'est de dire quand est-ce qu'on s'arrête", a commenté le ministre de la Santé. "Il ne faut pas le faire trop tôt, trop vite et n’importe comment! Sinon on est reparti..."

Il faut dire que l'épidémie reste à un niveau très élevé en France, avec plus de 31.000 contaminations confirmées chaque jour et environ 300 décès quotidiens recensés à l'hôpital. La situation est également toujours tendue dans les établissements de santé: le nombre de malades du Covid-19 en réanimation reste stable ces derniers jours, à un peu moins de 6000.

Un calendrier maintenu

Pour autant, Jean Castex a estimé ce jeudi que "le pic de la troisième vague de l'épidémie semble derrière nous". Le Premier ministre a confirmé lors de sa conférence de presse l'architecture du déconfinement déjà esquissée par le président Emmanuel Macron: rentrée "dès lundi 26 avril" dans les écoles maternelles et élémentaires, et "le 3 mai" pour les collégiens et lycéens, en demi-jauge après une semaine d'enseignement à distance.

Le 3 mai également, fin des limites de déplacements en journée, mais maintien du couvre-feu. Puis réouverture progressive à la mi-mai de commerces et lieux de culture, selon un calendrier et des modalités encore à définir.

Article original publié sur BFMTV.com