Déconfinement : sur les routes françaises, "les premiers chiffres sont assez alarmants en termes de mortalité" d'après un responsable de la Sécurité routière

franceinfo

Quelques jours avant le début du déconfinement, la Sécurité routière appelait à la prudence au volant, avec une nouvelle campagne de sensibilisation. Elle craignait une hausse des accidents et de la mortalité. "Nos craintes semblaient fondées puisque les premiers chiffres remontant du terrain sont assez alarmants en termes de mortalité", déclare David Julliard, adjoint au délégué interministériel à la Sécurité routière, dans une interview au Parisien (article payant), vendredi 29 mai.

>> Retrouvez les dernières informations sur la pandémie de Covid-19 dans notre direct

"Lors du pont de l'Ascension par exemple, il y a eu beaucoup d'accidents meurtriers et le nombre de morts a été plus important que l'an dernier à la même époque", poursuit-il.

"Accroissement des comportements à risque"

Selon David Julliard, ce constat est le résultat de "plusieurs facteurs". "La météo joue un rôle important car on sait que lorsqu'il fait très beau, les automobilistes sortent davantage et roulent plus vite. Les beaux jours se traduisent souvent par un surcroît d'accidents graves", explique-t-il. "Mais les constats faits par les forces de l'ordre sur le terrain, couplés aux infractions de vitesse relevées par les radars, nous laissent aussi à penser que le déconfinement s'est traduit par un accroissement des comportements à risque."

Dans le détail, la Sécurité routière a recensé 2 421 grands excès de vitesse, (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi