Déconfinement : une reprise en douceur pour les commerçants

Depuis quelques heures à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), les piétons ont réinvesti le centre-ville, bien loin des deux mois de confinement et de ses rues quasiment vides. Lundi 11 mai au matin, à 9h30, l'effervescence se fait déjà ressentir chez un coiffeur. Dès l'arrivée, le parcours des clients est bien cadré, mais ce n'est pas toujours facile de se faire au nouvel espace. Entre chaque client, tous les sièges et les plexiglas sont désinfectés. Trois euros de frais de participation pour les conditions sanitaires Seules quatre coiffeuses, masquées, travaillent en même temps dans le salon. Ainsi, pour accueillir tous les clients, la propriétaire ouvre son salon plus longtemps. Elle a dû légèrement modifier ses tarifs : des frais de participation de trois euros pour les conditions sanitaires ont été mis en place. Nombreux sont les commerçants qui ne travaillent désormais que sur rendez-vous, à l'instar d'un opticien de la ville.