Déconfinement : une reprise des cours progressive

Mardi 12 mai, c’est l’heure de la reprise pour une famille de quatre enfants résidant à Cagnes-sur-Mer, dans les Alpes-Maritimes. En grande section de maternelle, les triplés de la famille sont enthousiastes à l’idée de revoir leurs copains et connaissent les gestes barrières par cœur. Dans leur école, la rentrée est échelonnée, les parents n’arrivent pas en même temps et un marquage au sol est installé pour éviter les regroupements. "Une ambiance étrange" À Beaurains, dans le Pas-de-Calais, au lieu des 250 élèves, seule une trentaine d’écoliers ont été accueillis mardi matin. "C’était forcément une ambiance étrange : prise de température, lavage des mains à l’entrée, et les élèves rangés chacun dans leur cerceau (...) ce matin, la priorité était aux grandes sections de maternelle, aux CP et aux CM2. Pour les enseignants comme les élèves, c’était un mélange d’excitation et de stress", explique la journaliste de France Télévisions Laura Levy en direct de Beaurains.