Déconfinement : la production de vin rosé au ralenti

La mise à l’arrêt du secteur de l’hôtellerie et du tourisme a fait que les stocks de vin rosé se sont accumulés. Dans le Var, des cartons à perte de vue sont stockés. Ils auraient dû être livrés à des cafés et des restaurants, fermés depuis le début du confinement, instauré le 17 mars en France. 6 millions de bouteilles sont normalement produites chaque année, mais en ce moment, seule une chaîne de montage fonctionne, et tout est au ralenti. -65% de chiffre d’affaires Parmi les salariés, six sont au chômage partiel, et le chiffre d’affaires a baissé de 65%. Ils survivent grâce aux aides de l’État et à l’export vers le Royaume-Uni, mais la situation n’est plus viable. Et le scénario se répète dans de nombreux domaines du Var, et de France de manière générale. Des vins mis en bouteille il y a deux mois continuent de patienter dans leur carton. Une crise qui amène à réfléchir sur la manière de travailler, et aux rapports avec le circuit court.