Déconfinement : des premiers déplacements sans limitation

Lundi 3 mai, un couple de touristes vient d'arriver à Avignon, dans le Vaucluse, après avoir fait 176 kilomètres. Ils sont soulagés de ne plus avoir à rester dans la limite des 10 kilomètres autour de chez eux. Habitués du camping, ils se sont installés sans prévoir de date de retour. Un autre couple de camping-caristes est aussi arrivé, ce jour-là. Ils retrouvent leur fille, qui habite la ville, qu'ils n'avaient pas vue depuis de longs mois. "C'est le retour de la liberté, de pouvoir faire ce qu'on veut quand on veut", sourit Jean-Claude Robin, 72 ans. Les hôteliers attendent l'ouverture des restaurants et des commerces Mais à l'accueil, ce n'est pas l'affluence des grands jours, même si le téléphone recommence à sonner. Le camping attend en revanche plus de monde pour le week-end de l'Ascension et de la Pentecôte. Un hôtelier du centre-ville, qui remplit son établissement à 80% à cette période normalement, a décidé de ne pas rouvrir. Son établissement ne serait pas rentable. Il compte sur l'ouverture des terrasses, le 19 mai, pour constater un vrai retour des touristes.