Déconfinement : la petite pique de Roselyne Bachelot à ceux qui refusent de porter un masque

Chroniqueuse de LCI et ancienne ministre de la Santé, c'est peu dire que Roselyne Bachelot a été massivement sollicitée depuis deux mois pour évoquer la crise sanitaire. Un franc-parler et un humour qui font de l'ex-femme politique une bonne cliente dont les plateaux télé raffolent ! Entre tacles à tous ceux qui se sont trompés sur le sujet ou au professeur Didier Raoult, soutien au gouvernement sur certaines décisions et critiques acides sur le non-respect (par certains) des mesures d’hygiène... Roselyne Bachelot est sans filtre. Souvenez-vous, au soir du premier tour des élections Municipales, elle traitait de "grosse con**sse" une femme qui ne souhaitait pas respecter les gestes-barrières tout juste mis en place. Nouvel acte en direct, ce lundi matin sur LCI...

Le port du masque non-obligatoire dans les boutiques

La chaîne d'info en continu du groupe TF1 s'intéressait à la reprise progressive de l’économie avec la très attendue réouverture des commerces. Direction la rue (commerçante) Sainte-Catherine de Bordeaux pour faire un point sur la situation en ce lundi pluvieux avec le journaliste Florian Litzer en duplex. Des nombreux clients qui ont répondu à l'appel tout en respectant les gestes barrières (gel hydroalcoolique, distance de un mètre entre chaque client, 'jauge' de chaque échoppe limitée, port du masque...) ou presque ! Car voilà, Florian Litzer a précisé que certains commerçants ne veulent pas rendre le port du masque obligatoire dans leurs boutiques de quoi étonner

Retrouvez cet article sur Télé 2 semaines

Marie (Koh-Lanta 2020) donne des détails sur son abandon médical : "Je n'ai pas encore digéré..."
Michel Cymes balance sur les tensions provoquées par Didier Raoult en réanimation (VIDEO)
Jean-Pierre Pernaut revient sur son coup de gueule en plein JT : "Je réagis comme les gens"
Crise sanitaire : un ex-champion des 12CDM annonce une mauvaise nouvelle...
Les Mystères de l'amour (TMC) : les comédiens masqués pour la reprise du tournage