Déconfinement : partie de foot à Amiens, consommation d’alcool dans la rue à Lille… Les signes de relâchement inquiètent les autorités

franceinfo

Une semaine après l'amorce du déconfinement, le 11 mai, la crainte d'une deuxième vague en France reste très présente dans les esprits. Le coronavirus Covid-19 continue de tuer dans l’hexagone et de nouveaux foyers épidémiques ont été détectés. Une crainte alors que les exemples de "relâchement" se multiplient sur le territoire ces derniers jours.

>> Suivez les dernières informations sur la pandémie de coronavirus dans notre direct

C’est le cas à Amiens dans la Somme, département classé rouge : la maire Brigitte Fouré a dû faire démonter des buts de plusieurs terrains de football. Des matchs y ont été organisés, le week-end du 16 et 17 mai, alors que les rassemblements de plus de dix personnes sont interdits. "C’est complètement incongru et irresponsable, s’indigne la maire d’Amiens. En plus, c’était très provocateur, puisque non seulement il y avait des groupes qui jouaient au foot mais il y avait également une sono qui était mise en place, pour bien alerter tout le quartier."

Je trouve ça complètement irresponsable !

Brigitte Fouré, maire d'Amiens

à franceinfo

À Lille dans le Nord, un département aussi en rouge, pas de football mais de l’alcool : de la bière vendue devant des bars et des regroupements de clients sur les trottoirs. Conséquence, la vente d'alcool à emporter est (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi