Déconfinement : les parcs d’attractions préparent la réouverture

Pas question de laisser un manège arrêté trop longtemps. Au milieu des allées vides, les employés préparent le retour des visiteurs. Au Parc Astérix, les Gaulois sont bien solitaires. Seuls les bêlements des moutons du parc et les cris des otaries résonnent. À intervalle régulier, on peut entendre le son des manèges, sans les cris des visiteurs. Des employés sont chargés du parc, puisque les machines et les rails ne peuvent rester à l’arrêt. Masque, marquage au sol… 90% des 1 200 salariés sont en chômage partiel. Des travaux sont également en cours, profitant des allées désertées de visiteurs. La journaliste de France Télévisions Dorothée Lachaud a fait un tour de manège avec un masque, afin de vérifier s’il tenait bien en place. Et la réponse est positive. La capacité d’accueil sera divisée par deux, et les marquages au sol systématique, lors du retour des visiteurs.