Déconfinement : les ostéopathes sont pris d'assaut

Christelle Gaytté va consulter son ostéopathe pour la deuxième fois à Villers-lès-Nancy (Meurthe-et-Moselle). Après le lavage des mains devenu obligatoire, la consultation peut débuter, avec des problèmes corporels à soigner, accentués par le confinement. "J'ai eu très mal au niveau du dos. Même si j'ai continué à faire du sport, ce qui était difficile, c'était de rester à la maison, parce qu'on ne bouge pas vraiment comme d'habitude. J'ai eu vraiment des contractures", explique-t-elle.

Deux heures de désinfection par jour Les ostéopathes ont des journées à rallonge depuis le début du déconfinement. Le carnet de rendez-vous est rempli, et la désinfection prend du temps, la distance physique ne pouvant être respectée en consultation. "Je change de blouse à chaque patient, je change mon pantalon le soir et le midi avant de rentrer chez moi, les chaussettes également", explique l'ostéopathe Simon Cappelaere, qui consacre deux heures par jour à tout désinfecter.