Déconfinement : le monde est entré dans une "phase dangereuse", selon l'OMS

Jeanne Bulant avec AFP

L'Organisation mondiale de la Santé met en garde et estime que le monde est entré dans "une phase dangereuse", alors que de nombreux pays du monde entament leur déconfinement.

Le monde est entré dans une "phase dangereuse" à mesure que rouvrent les pays qui avaient mis en place des mesures de confinement ou de restrictions à la mobilité, s'est alarmée l'OMS vendredi.

"Le monde est entré dans une phase nouvelle et dangereuse. Beaucoup de gens sont évidemment fatigués de rester chez eux. Les pays sont évidemment désireux de rouvrir leur société et leur économie", a déclaré le chef de l'OMS, Tedros m Ghebreyesus, lors d'une conférence de presse virtuelle.

"Le virus continue de se propager rapidement"

"Mais le virus continue de se propager rapidement, il reste mortel et la plupart des personnes restent exposées", a-t-il ajouté, précisant que l'OMS avait recensé jeudi plus de 150.000 nouveaux cas, un record sur une seule journée depuis le début de l'épidémie.

Près de la moitié de ces cas ont été enregistrés sur le continent américain et la pandémie progresse également en Asie du sud et au Moyen-Orient.

"Nous appelons tous les pays et toutes les personnes à exercer une vigilance extrême. Continuez à garder vos distances, restez à la maison si vous vous sentez malade, continuez à couvrir votre nez et votre bouche quand vous toussez, portez un masque dès qu'il le faut, continuez à vous laver les mains", a insisté Tedros m Ghebreyesus.

Pour sa part, le directeur des questions d'urgence sanitaire à l'OMS, Michael Ryan, a estimé que "la sortie des confinements doit être faite prudemment".

"Si vous ne savez pas où est le virus, il y a des chances que le virus vous prenne par surprise", a-t-il dit. "Quand vous repérez un cluster, il faut savoir lui sauter dessus, si vous voulez être en mesure d'éviter la mesure très contraignante du contingentement".

Il a par ailleurs expliqué que les souches de virus voyageaient d'un pays à l'autre. "De nombreux virus qui ont été détectés à New York étaient d'origine européenne", a-t-il dit. "Et le Japon a réimporté des cas depuis l'Europe".

Retrouvez cet article sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :